«Prédistribution» : le nouveau concept politique de Manuel Valls

Par

Devant la Fondation Jean-Jaurès, ce mercredi 10 décembre, Manuel Valls a proposé une refonte de l'État providence. Il s'inspire pour cela d'un terme en vogue dans les cénacles sociaux-démocrates européens, la « prédistribution ». Une façon de se démarquer idéologiquement des socialistes « passéistes » qu'il vilipende.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Le mot "égalité" est écrit en bien gros derrière la scène. Mercredi 10 décembre, devant la Fondation Jean-Jaurès, un "think tank" proche du PS, Manuel Valls est venu lire un discours sur l'égalité. Une « ligne de partage » entre la droite et la gauche, selon le premier ministre – même si elle n'a pas vraiment été au cœur des préoccupations de l'exécutif depuis deux ans. L'occasion de rappeler quelques mesures prises depuis 2012 : retraite à soixante ans pour certains salariés, pénibilité, mariage des couples de même sexe. « J'entends dire que depuis 2012, la gauche aurait renié ce combat historique. Pourtant, notre politique le démontre : l'égalité reste le combat de ce gouvernement », a-t-il assuré.