Violences conjugales: le 3919 ne répondra-t-il bientôt plus?

Par

La militante féministe Caroline De Haas a alerté sur le fait que le gouvernement s’apprêterait à supprimer le numéro d’écoute destiné aux femmes victimes de violences, à la faveur d’un appel d’offres. Si le ministère concerné dément, les doutes persistent.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Souvenez-vous du 3 septembre 2019. Ce jour-là s’ouvrait le Grenelle contre les violences conjugales. La date – le 3/9/19 – n’avait pas été choisie au hasard par le gouvernement, mais « en écho au 3919, le numéro d’écoute anonyme et gratuit destiné aux femmes victimes de violences ».