« Le niveau baisse ! » : les réponses insuffisantes de Pap Ndiaye sur le collège

L’annonce d’une heure de remédiation en français et en mathématiques au collège, assurée sur la base du « volontariat » par les professeurs des écoles, relance le débat sur la revalorisation du salaire des enseignants. En arrière-plan, l’inquiétude sur le niveau des élèves français et le retour quotidien de la sacro-sainte dictée.

La lecture des articles est réservée aux abonné·es. Se connecter

Pour soigner le collège, « l’homme malade du système scolaire » comme l’a appelé le ministre de l’Éducation nationale, un remède de cheval ? Une dose d’homéopathie plutôt, pour le corps enseignant et les parents, qui ont découvert la nouvelle circulaire sur le collège jeudi 12 janvier. Le ministre Pap Ndiaye avait annoncé, dès sa conférence de rentrée en septembre, vouloir s’attaquer à cet échelon, après la réforme du lycée menée par son prédécesseur, Jean-Michel Blanquer.

1€ pour 15 jours

Résiliable en ligne à tout moment

Je m’abonne

L’info part de là

Soutenez un journal 100% indépendant : sans subventions, sans publicités, sans actionnaires

Tirez votre information d’une source de confiance

Accédez en exclusivité aux révélations d’un journal d’investigation

Déjà abonné ?

Mot de passe oublié

Voir la Une du Journal