Choc et désolation dans le campement de Bobigny où Mélissa, 8 ans, a trouvé la mort

Par et

Mélissa n'a pas survécu à l'incendie qui a ravagé une partie du bidonville dans lequel elle vivait avec sa famille à Bobigny. Sous le choc, les habitants ont passé la journée à attendre des nouvelles des autorités publiques, pour savoir ce qu'ils allaient devenir. Eux souhaitent rester, mais espèrent une amélioration de leurs conditions de vie.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

La stupeur et l’effroi se lisent encore sur leur visage. Regard dans le vide, les habitants du campement s’appuient sur les barrières métalliques installées à la va-vite autour du périmètre de cabanons partis en fumée, aux aurores, mercredi 12 février, dans le campement de la rue des Coquetiers à Bobigny en Seine-Saint-Denis. Le corps d’une fillette de huit ans a été retrouvé au milieu des décombres.