Au Huffington Post, la dérive de la «Radio bière foot»

Par

La grande majorité des journalistes hommes du site étaient inscrits sur une boucle de messages où s’échangeaient des remarques à caractère sexiste, raciste ou homophobe. La direction a aussitôt décidé d’importantes sanctions disciplinaires.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

C’est la dérive d'un entre-soi masculin, sûr de lui et finalement toxique. Avant même les dernières révélations sur la Ligue du Lol, plusieurs rédactions parisiennes ont été secouées par des affaires de boucles de mails entretenues par des hommes et polluées par des messages racistes, sexistes et/ou homophobes. C'est le cas de la rédaction de Vice, ainsi que l'a révélé L’Express, et de celle du Huffington Post.