Le « convoi de la liberté » stoppé dans son élan à Paris

Venus en convoi de véhicules des quatre coins de la France, des milliers d’opposants au passe vaccinal, également sensibles à la hausse des prix et aux libertés publiques, ont tenté samedi d’entrer dans la capitale. En vain. La préfecture avait déployé un imposant dispositif policier.

La lecture des articles est réservée aux abonné·es. Se connecter

Le premier ministre Jean Castex avait prévenu : « S’ils bloquent la circulation ou s’ils tentent de bloquer la capitale, il faut être très ferme. » Partis de Lille, Nice, Quimper ou Strasbourg, plus de 3 000 véhicules ont convergé vendredi 11 février soir sur Paris. Leur objectif ? Bloquer la capitale le samedi.

1€ pour 15 jours

Résiliable en ligne à tout moment

Je m’abonne

L’info part de là

Soutenez un journal 100% indépendant : sans subventions, sans publicités, sans actionnaires

Tirez votre information d’une source de confiance

Accédez en exclusivité aux révélations d’un journal d’investigation

Déjà abonné ?

Mot de passe oublié

Voir la Une du Journal