Schengen: Sarkozy s’en prend aux verrous de l’Europe

Par

En s’en prenant à Schengen, Nicolas Sarkozy a voulu faire coup double. Le choix de sa cible est pourtant paradoxal puisque Schengen est aussi un dispositif de fermeture des frontières européennes « performant ».

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

En s’en prenant à Schengen, lors de son meeting de campagne à Villepinte dimanche 11 mars, Nicolas Sarkozy a voulu faire coup double en visant à la fois la bureaucratie bruxelloise et l’immigration.