Le Sénat refuse la fin des emplois familiaux

Par

Le Sénat a refusé de mettre fin aux emplois familiaux des parlementaires, lors d'un vote surprise dans la nuit de mardi à mercredi. Tout en votant l'application de cette règle inédite aux ministres.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Le Sénat ne pouvait pas faire pire pour son image. Dans la nuit de mardi à mercredi 12 juillet, une majorité de sénateurs a refusé, par un vote express à mains levées, la fin des emplois familiaux au Parlement, tout en imposant cette règle inédite aux ministres. « Je crois qu’on a fait n’importe quoi », confiait Jean-Yves Leconte (PS) à la sortie, un brin estomaqué par le vote de ses collègues, répartis sur des bancs de gauche comme de droite (d’autant plus difficiles à lister qu’ils se sont dispersés en un éclair à l’issue de la séance).