François Hollande, la planification sans l'Etat

Par

En présentant les 34 plans de « la nouvelle France industrielle », François Hollande et Arnaud Montebourg ont convoqué jeudi l’imaginaire de l’État dirigiste de De Gaulle et Pompidou. Tout en assumant une politique de l’offre, tournée vers les entreprises.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

[[lire_aussi]] Colbert, de Gaulle, Pompidou et Hollande : c’est la nouvelle filiation revendiquée par le président de la République. Jeudi, il a présenté, aux côtés de son ministre du redressement productif Arnaud Montebourg, la « nouvelle France industrielle » pour relancer un secteur laminé depuis vingt ans. Mais elle s’appuie surtout sur une politique de l’offre, tournée vers les entreprises, loin de l’imaginaire de l’État dirigiste des Trente Glorieuses.