Election à la présidence de LR: un scrutin pour rien

Par

Grand favori, Christian Jacob, soutenu par une écrasante majorité de cadres de LR, a remporté ce week-end l’élection à la présidence du parti. Son meilleur atout : ne s’être prononcé sur rien.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Au terme d’une non-campagne, qui s’est déroulée dans l’indifférence générale, les adhérents de LR ont élu Christian Jacob à la présidence du parti ce week-end. Soutenu par une écrasante majorité de cadres, Christian Jacob avec 62,58 % des voix l’a emporté, sans surprise, dès le premier tour ce dimanche. Le député du Vaucluse Julien Aubert a obtenu 21,28 % des voix et Guillaume Larrivé, député de l'Yonne, 16,14 %. Alors que le parti n’est plus que l’ombre de lui-même, dévitalisé par la sévère hémorragie de cadres et de militants, la candidature de Jacob s’était imposée rue de Vaugirard comme un choix par défaut.