Les «anarcho-autonomes», le fantasme du réseau et la réalité des écrits

Par
«Terroriste», «leader d'ultra-gauche», «illuminé»? Parmi les suspects arrêtés et placés en garde à vue, mercredi 12 novembre, dans l'enquête sur le sabotage des caténaires de la SNCF, la police détient-elle un chef clandestin de la «mouvance anarcho-autonome» en la personne d'un des auteurs du pamphlet L'Insurrection qui vient, qui a connu un certain succès de librairie?

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

«Terroriste», «leader d'ultra-gauche», «illuminé»? Parmi les suspects arrêtés et placés en garde à vue, mardi 11 novembre, dans l'enquête sur le sabotage des caténaires de la SNCF, la police détient-elle un chef clandestin de la «mouvance anarcho-autonome»? Mercredi 12 novembre, les enquêteurs se montraient prudents sur les charges éventuelles pesant contre les dix personnes retenues, en l'absence de preuve matérielle les rattachant directement aux actes de malveillance sur les caténaires de lignes ferroviaires.