Le lobby pharmaceutique avance masqué

Par

Des leaders d’opinion de la santé censés parler dans l’intérêt des patients servent de porte-parole à l’industrie pharmaceutique dans une tribune publiée dans L’Opinion. Les 86 médecins signataires cumulent depuis 2013 plus de 16 millions d’euros de liens d’intérêts.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Après la ministre de la santé Agnès Buzyn, le député Philippe Berta (MoDem) monte sur la scène des Rencontres des maladies rares : deux jours de conférences, les 5 et 6 novembre, organisées en grande pompe à la Cité des sciences, à Paris, et sponsorisées par l’industrie pharmaceutique. L’élu Mouvement démocrate et apparentés prêche pour un accès plus rapide aux médicaments innovants en France : nous serions à la traîne. C’est en tout cas ce qu’il dénonce, avec 104 autres signataires, dans une tribune publiée sur le site de L’Opinion le 9 octobre, jour de présentation du projet de loi de financement de la Sécurité sociale (PLFSS) en conseil des ministres.