Le Parlement européen réclame près de 300.000 euros à Marine Le Pen

Par

D’après nos informations, la présidente du FN a reçu ce lundi un courrier du Parlement européen lui réclamant le remboursement de 298 000 euros qui lui auraient été « indûment » versés. Elle est soupçonnée d’avoir employé de manière fictive, sur des fonds européens, deux assistants parlementaires.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

C’est un dossier dans lequel Marine Le Pen et son père partagent cette fois le même avocat. Loin de la bataille judiciaire qu’ils se livrent depuis des mois autour de l'exclusion du fondateur du FN – et qui a rebondi le 17 novembre –, les Le Pen ont choisi un vieil ami de la famille pour les défendre face au Parlement européen : Me Marcel Ceccaldi. Ancien du Front national, il est l'avocat, entre autres, de chefs d'État africains et de la famille Kadhafi.