Education: le ministre Blanquer bégaie

Par

Des référents laïcité dans les écoles, des cours d'instruction civique, l'interdiction des téléphones portables dans les écoles et collèges : le ministre de l’éducation nationale vient de faire encore une fois quelques annonces tonitruantes. Problème : tout cela existe déjà depuis des années.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

C’est embêtant pour un ministre reconnu comme « brillant » et parfaitement au fait de ses dossiers de délivrer des messages en léger décalage avec la réalité. Jean-Michel Blanquer s’est quelque peu mélangé les pinceaux ce dimanche 10 décembre lors de son interview au Grand jury RTL-LCI-Le Figaro. Mais il faudrait être naïf pour penser que le ministre – l’un des rares qui surnagent dans ce gouvernement transparent – ne sait pas ce qu’il fait. Il faut le prendre au sérieux, explique le professeur et chroniqueur Philippe Watrelot dans un billet.