A Annecy, chez Alpine Aluminium, des emplois et un savoir-faire en péril

Par

Le tribunal de commerce d’Annecy a choisi d’attribuer la Scop Alpine Aluminium à l’ancien repreneur d’Ascometal, un choix qui inquiète une majorité de salariés, au regard du coût social de la reprise et de la menace sur le savoir-faire de cette entreprise. Cette affaire ressemble à une allégorie de la politique industrielle du gouvernement.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

La défense de l’industrie française est une des priorités officielles du gouvernement. La flat tax et la réforme de l’ISF ? C’était pour favoriser « l’investissement productif » ! En octobre dernier, Bercy avait lancé un « pacte productif » visant à soutenir l’industrie nationale avec à la clé de nouvelles baisses d’impôts sur la production et une volonté de faire « travailler plus » les salariés. Mais la réalité du terrain est parfois beaucoup plus complexe.