Caisses d'épargne: un jugement important pour la liberté de la presse

Par

Le jugement condamnant les Caisses d'épargne pour poursuites abusives est important pour Mediapart. Il l'est aussi pour toute la presse. Car il n'est pas fréquent qu'un tribunal accorde des réparations pour poursuites abusives. Nos conseils, Mes Jean-Pierre Mignard et Emmanuel Tordjman en soulignent la portée: «Instrumentaliser la justice sans chercher à obtenir sa décision et fournir d'explication, c'est une désinvolture qui a déplu.»

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Comme nous l'avons déjà annoncé sur Mediapart, la XVIIe chambre du tribunal correctionnel de Paris a condamné, mardi 12 janvier, la Caisse nationale des Caisses d'épargne ainsi que ses anciens dirigeants, Charles Milhaud et Nicolas Mérindol, pour poursuite abusive à notre encontre. Ils devront verser à notre journal 4.500 euros pour procédure abusive, ainsi que quelque 7.000 euros «au titre des frais que Mediapart a engagés pour préparer sa défense».