Comptes de campagne: repenser le contrôle, maintenant!

Par et

Dotée d’un budget limité et d’outils d’investigation rachitiques, la Commission nationale des comptes de campagne est maintenue depuis des années par le législateur dans un état de relative impuissance. Il faut repenser le système de contrôle, d’urgence.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Tout semblait réuni pour que survienne le pire : un prétendant à la présidentielle mis en examen pour « corruption » (Nicolas Sarkozy), un favori mis en examen pour « détournement de fonds publics » (François Fillon), un parti renvoyé en correctionnelle pour « complicité d’escroquerie » (le FN de Marine Le Pen), un outsider contraint de faire campagne sans un centime d’argent public (Emmanuel Macron)…