Cette semaine, les lobbyistes ont pu trinquer à leurs victoires contre Roselyne Bachelot et le chapitre "Alcool" de son projet de loi Santé. Leur travail de fourmi au Palais-Bourbon a payé: le texte que l'Assemblée devrait adopter mercredi 18 mars a été largement "retouché" – disons sabré – par les députés.