Les lobbies de l'alcool ont œuvré sans modération pour amender la loi Santé

Par
Le projet de loi Santé de Roselyne Bachelot, qui doit être voté solennellement mercredi 18 mars, a été largement "allégé" par l'Assemblée nationale dans son chapitre encadrant la consommation d'alcool. Après des semaines de lobbying intense, les industriels et producteurs ont réussi de "jolis" coups, notamment pour légaliser la publicité sur internet. Mediapart a retrouvé leurs traces, dans les boîtes mail des députés.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Cette semaine, les lobbyistes ont pu trinquer à leurs victoires contre Roselyne Bachelot et le chapitre "Alcool" de son projet de loi Santé. Leur travail de fourmi au Palais-Bourbon a payé: le texte que l'Assemblée devrait adopter mercredi 18 mars a été largement "retouché" – disons sabré – par les députés.