Emmanuel Macron, saint Paul de l’Etat-providence?

Par

Dans son intervention, le président a dressé un réquisitoire contre sa propre politique économique. S’il a promis des « décisions de rupture », il ne s’agit, pour le moment, que de mots.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Soudain, donc, tout a changé. L’argent magique a été redécouvert, l’État-providence est un atout majeur à préserver, son financement n’est plus « des coûts et des charges », et le marché est inefficient dans des domaines comme l’alimentation et la santé. Le discours d’Emmanuel Macron du 12 mars au soir est évidemment un exemple parfait de « flash keynésien », ce moment où, devant les failles évidentes de la marchandisation, l’appel aux pouvoirs publics devient indispensable pour tout sauver. Et c’est bien là l’essentiel.