En prison, la peur du coronavirus se nourrit d’une certaine confusion  

Par et

En France, le système judiciaire et l’institution carcérale s’organisent pour affronter l’épidémie. Mais les consignes floues et le manque de moyens entretiennent l’inquiétude. 

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

C’est l’histoire d’un Albanais et d’un Kosovar qui revenaient d’Italie. Jeudi après-midi, en compagnie de deux complices français, ils comparaissaient devant le tribunal correctionnel d’Annecy (Haute-Savoie) pour association de malfaiteurs et trafic de stupéfiants. En cette période d’épidémie, le récent séjour transalpin des deux hommes a incité le parquet à prendre des précautions particulières : les quatre prévenus portaient un masque chirurgical pendant leur procès. Tout comme les gendarmes présents dans le box à leurs côtés.