Morad, mort à 16 ans en tentant d'échapper à la police

Par

Il y a un an, Morad Touat chutait d’un balcon à Marseille en tentant d’échapper aux policiers. Après quatre jours de coma, l’adolescent était décédé le 5 avril 2014 à l’hôpital, énième victime d’une guerre contre la drogue qui n’en finit plus. Sa famille attend toujours l'ouverture d'une information judiciaire.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Le 1er avril 2015, une quinzaine de proches se sont rassemblés à Font-Vert, dans le 14e arrondissement de Marseille, en mémoire de Morad Touat. Un an plus tôt, l’adolescent de 16 ans a chuté d’un balcon en tentant d’échapper aux policiers. Après quatre jours de coma, il est décédé à l’hôpital Nord au petit matin du 5 avril 2014, énième victime d’une guerre contre la drogue qui n’en finit plus. L’affaire a été classée sans suite le 10 juillet de 2014, enterrée dans la torpeur de l’été après une enquête expédiée par l’Inspection générale de la police nationale (IGPN). « Notre vie a basculé, le 10 juillet on a eu l’impression qu’ils avaient tué Morad une deuxième fois », dit sa mère Samia Cherraft, 45 ans.