Acte 22: à Toulouse, la répression policière monte d’un cran

Par

Un appel à converger massivement sur Toulouse avait été lancé pour cet acte XXII des « gilets jaunes ». Mais les manifestants se sont heurtés toute la journée à des forces de l’ordre massivement déployées dans tout le centre-ville. Nassages, gazages, interpellations : ce premier épisode après l’adoption de la loi anti-casseurs a donné lieu à une véritable débauche répressive.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Toulouse, correspondance.-  La foule n’était pas haineuse aujourd’hui à Toulouse, mais il sera bien difficile, encore plus que d’habitude, de mesurer jusqu’à quel point elle était nombreuse. Anticipant la venue de manifestants de la France entière qui répondait à un appel à converger vers la capitale occitane lancé depuis plusieurs semaines et largement relayé, la préfecture a activé son « centre opérationnel » dès 11 h 30.