Justice : le quitte ou double d’Henri Guaino

Par

Voulant défendre Sarkozy, il tape sur les juges et refuse de répondre aux convocations de la police. Pourtant, le député UMP pourrait bientôt se retrouver en correctionnelle.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Un parlementaire a-t-il tous les droits ? Peut-il agonir d’injures la justice, et refuser de se rendre à une convocation de police ? Oui, si l’on en croit Henri Guaino, et les 105 députés UMP qui le soutiennent.