La délicate question de la vaccination des plus jeunes

Par

Emmanuel Macron a annoncé la mise en place dès la rentrée de grandes campagnes de vaccination dans les établissements scolaires. Mais que risquent les plus jeunes face au Covid-19 ? Y a-t-il un véritable intérêt à prioriser la vaccination des adolescents, voire des enfants ?

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Un adolescent de 12 à 17 ans sur deux a reçu au moins une dose de vaccin contre le Covid-19 en France. Le 11 août, Emmanuel Macron a annoncé que les collégiens, lycéens et étudiants auront accès à la vaccination dans leurs établissements scolaires à la rentrée. Depuis début août, il entend convaincre les plus jeunes en répondant à leurs questions sur les réseaux sociaux.