La droite se dispute l’héritage macroniste

Par et

À six mois de la présidentielle, la majorité, ses alliés et une partie de LR s’agitent déjà pour construire un futur rapport de force politique avec Emmanuel Macron, en misant sur sa réélection. Des manœuvres qui en disent long sur la faiblesse de la droite.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Édouard Philippe a prévenu dès le lendemain du lancement de son parti « Horizons » : son initiative n’a pas vocation à rester confidentielle. « Je lance un parti, pas un club », a-t-il indiqué dans les colonnes du Journal du dimanche, le 10 octobre, avant d’ajouter : « Un parti, ça doit penser, former, travailler. Et le moment venu, présenter des candidats aux élections. » Ce faisant, l’ancien premier ministre a rejoint la cohorte de responsables politiques qui préparent « le jour d’après ».