Les comptes suisses de trois parlementaires UMP

La Haute Autorité pour la transparence a saisi la justice des cas de parlementaires qui ont dissimulé des avoirs en Suisse et ont rempli de fausses déclarations de patrimoine.  Le député Lucien Degauchy (UMP) a rapatrié son compte en 2014 après trois décennies à Genève.  Le sénateur Bruno Sido (UMP) a hérité d'un compte ouvert par son père dans les années 1990, dont il a entamé la régularisation en 2013 seulement.  Le député Bernard Brochand (UMP) aurait détenu un compte à l'UBS depuis quatre décennies, non signalé dans sa déclaration de patrimoine.

La lecture des articles est réservée aux abonné·es. Se connecter

Jérôme Cahuzac n'est pas un cas isolé. Plusieurs parlementaires français ont détenu un compte en Suisse non déclaré pendant des années, voire des décennies, sans que les autorités ne se soient donné les moyens de les débusquer jusqu'ici. Les cas du député Lucien Degauchy (UMP) et du sénateur Bruno Sido (UMP), mais aussi du député Bernard Brochand (UMP), ont été signalés à la justice par la Haute Autorité pour la transparence de la vie publique (HATVP), l'instance chargée depuis cette année d'éplucher les déclarations de patrimoine des élus, qui l'a fait savoir jeudi 13 novembre dans un communiqué.

1€ pour 15 jours

Résiliable en ligne à tout moment

Je m’abonne

L’info part de là

Soutenez un journal 100% indépendant : sans subventions, sans publicités, sans actionnaires

Tirez votre information d’une source de confiance

Accédez en exclusivité aux révélations d’un journal d’investigation

Déjà abonné ?

Mot de passe oublié

Voir la Une du Journal