Libre-échange: l'union de la gauche française contre le CETA

Par

Lors du vote du Parlement, mercredi 15 février à Strasbourg, sur le traité de libre-échange avec le Canada, tous les eurodéputés socialistes français s’y opposeront, rejoignant les écologistes et le Front de gauche.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Les organisateurs n’attendaient pas autant de caméras. Mais en pleine campagne présidentielle, l’affiche était belle : lundi, à l’initiative des collectifs anti-CETA, huit eurodéputés socialistes, écologistes et du Front de gauche se sont retrouvés devant la gare de l’Est à Paris, d’où ils partaient pour Strasbourg, à deux jours du vote du Parlement européen sur le traité de libre-échange avec le Canada. Parmi eux, deux candidats à la présidentielle française, Yannick Jadot et Jean-Luc Mélenchon, entourés de partisans de Benoît Hamon.