Récits de sexisme envers les femmes journalistes politiques

Par

Dans  son livre, 8 femmes sur un plateau, l'universitaire toulousaine Marlène Coulomb-Gully revient sur les parcours de huit grandes femmes journalistes politiques. Un festival d'humiliations.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Danièle Breem, une des premières journalistes politiques femmes, se faisait uriner sur les pieds par ses collègues quand elle lisait ses papiers à l’antenne. Anne Sinclair s’est retrouvée à cirer les chaussures de Jean-François Kahn avant un débat. Michèle Cotta signait ses premiers papiers sous un faux nom et devait les déposer de nuit au journal Combat. L'Express a composé des bataillons de charme avec de jeunes et belles journalistes envoyées soutirer des informations aux hommes politiques.

Dans son livre, 8 femmes sur un plateau (Editions Nouveau Monde), l'universitaire toulousaine Marlène Coulomb-Gully revient sur les parcours de huit femmes journalistes politiques. Danièle Breem, Jacqueline Baudrier, Michèle Cotta, Christine Ockrent, Anne Sinclair, Arlette Chabot, Ruth Elkrief et Audrey Pulvar. Elles sont classées dans trois catégories : les pionnières, les stars et les continuatrices.

A découvrir sur le site de France 3 Midi-Pyrénées