La loi contre les «contenus haineux» est adoptée

Par

Les députés ont adopté mercredi la proposition de loi de la députée LREM Laetitia Avia, qui oblige le retrait en 24 heures des propos manifestement discriminatoires ou injurieux, ou faisant l’apologie de crimes contre l’humanité. Pour l’apologie du terrorisme, le délai est réduit à une heure. 

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Les révélations de Mediapart sur les agissements que cinq de ses anciens assistants parlementaires reprochent à la députée LREM Laetitia Avia n’auront guère perturbé l’adoption, mercredi à l’Assemblée nationale, de la loi qu’elle porte depuis un an. « Laisser penser qu’elle puisse être raciste ou homophobe est un non-sens absolu », la défend Cédric O, secrétaire d’État au numérique qui « travaille avec elle » depuis un an sur le texte contre les propos haineux sur Internet.