Après l’entrée en vigueur du passe sanitaire, la contestation reste vive

Par

Environ 215 000 personnes ont encore défilé, samedi, contre le passe sanitaire, dans plus de 200 villes de France. La contestation est forte dans le Sud-Est, à commencer par Toulon. À Paris, des manifestants aux profils très variés racontent comment ils se préparent à vivre sans passe pour les semaines à venir. 

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Une participation en léger recul par rapport à la semaine dernière, et des défilés très suivis dans le sud-est de la France. Pour le cinquième samedi consécutif, les opposants au passe sanitaire sont descendus dans la rue samedi 14 août pour dénoncer ce qu’ils considèrent comme des entraves à leurs libertés. Ils était 214 845 (dont 13 900 à Paris) à participer à quelque 217 défilés dans toute la France, selon les chiffres du ministère de l’intérieur, contre 237 000 dénombrés samedi dernier (dont 17 000 à Paris). Ces chiffres confirment que la mobilisation anti-passe sanitaire en France est la plus vive d’Europe.