En larmes, Jérôme Cahuzac sera fixé sur son sort le 8 décembre

Par

Trois ans de prison ferme et cinq ans d’inéligibilité ont été requis mercredi 14 septembre contre Jérôme Cahuzac, jugé pour fraude fiscale et blanchiment. La condamnation de son épouse et celle de la banque Reyl ont aussi été demandées par le parquet. Jugement le 8 décembre.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Né de l'affaire Cahuzac fin 2013 – tout comme la Haute autorité pour la transparence de la vie publique –, le Parquet national financier (PNF) doit faire la démonstration symbolique de son utilité, ce mercredi au palais de justice de Paris, en délivrant son réquisitoire contre ce même Jérôme Cahuzac. Deux magistrats du PNF vont se relayer pour cette tâche, sous l'œil de nombreux journalistes et d'un public fourni. Les deux principaux écueils étant de paraître indulgent à l'égard d'un puissant, ou au contraire de sembler s'acharner sur un homme à terre.