Gendarmerie: le «fichier de Roms», inconnu au bataillon

Par

Après une enquête fouillée, la Commission nationale informatique et libertés (CNIL) dément les révélations faisant état d'un «fichier de Roms» dans la gendarmerie. Mais la CNIL a révélé d'autres illégalités...

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Un fichier ethnique de la gendarmerie ciblant les Roms? L'affaire semblait gravissime, il y a une semaine. Elle tombait aussi fort mal pour les autorités, après un été marqué par les expulsions massives de «Roms», par la circulaire Hortefeux sur le démantèlement des campements «en priorité ceux des Roms» et les condamnations internationales de la France. Un certain scepticisme avait donc accueilli les démentis des pouvoirs publics niant l'existence de ce fichier.