Malgré les nouvelles restrictions, le chaos règne toujours à l’université

Par

Une semaine après la restriction des capacités d’accueil à 50 %, les personnels et les étudiants de l’université publique française continuent de dénoncer une rentrée chaotique où la désorganisation est la règle, au risque de grandes disparités entre universités.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

La ministre de l'enseignement supérieur Frédérique Vidal a demandé par circulaire, lundi 5 octobre, aux universités, d’instaurer une jauge pour tous les espaces d’accueil à 50 % au plus de leur capacité. La mesure s’est appliquée dès le lendemain dans les établissements situés en zone d’alerte renforcée et en zone d’alerte maximale.