Municipales: crise sanitaire, amateurisme politique

Par

À peine les résultats du premier tour des municipales prononcés, l’exécutif a fait savoir qu’il réfléchissait à reporter le second. Depuis trois jours, le pouvoir n’en finit pas de renforcer les mesures de confinement, sur la base des recommandations d’un conseil scientifique créé sur le tard. Sans avoir anticipé la crise politique qui accompagne désormais la crise sanitaire.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Les informations arrivent de tous les côtés. Elles varient heure après heure, au gré des échanges des uns et des autres. Dimanche 15 mars, au lendemain de l’annonce, par le premier ministre, d’un renforcement des mesures de confinement visant à freiner l’épidémie de coronavirus, l’exécutif a passé la journée à observer la tenue du premier tour des municipales, dans une ambiance anxiogène.