Roms : une note révèle les pratiques discriminatoires des policiers

Par

Il faut « chercher à les faire retourner d’où ils viennent, en Roumanie ou en Bulgarie », a affirmé le porte-parole du gouvernement, Stéphane Le Foll, à propos des « Roms ». Il réagissait à une note interne d'un commissariat parisien exigeant de les « évincer systématiquement ».

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Ces choses-là se font mais ne s'écrivent pas. Sauf quand, par inadvertance, une note interne révèle au grand jour la réalité de méthodes discriminatoires. La note en question émane du commissariat du VIe arrondissement de Paris. Publiée par Le Parisien dans son édition du 15 avril 2014, ce document a été rédigé, selon le quotidien, par un officier de police « sur instruction de la commissaire centrale ». Il ordonne « dès à présent et jusqu’à nouvel ordre, pour les effectifs du VIe arrondissement, de jour et de nuit, de localiser les familles roms vivant dans la rue et de les évincer systématiquement ».