À l’air libre

«À l’air libre»: confinement et colère sociale, entretien avec Antonio Casilli

Au menu de notre émission quotidienne en accès libre : les tensions et inégalités sociales exacerbées, la gestion de la crise en Corée du Sud, et un grand entretien sur la surveillance et les travailleurs du clic avec le sociologue du numérique Antonio Casilli.

La rédaction de Mediapart

15 avril 2020 à 19h12

Cet article est en accès libre.

Pour soutenir Mediapart je m’abonne

PDF
À l'air libre (21) Confinement et colère sociale, Corée du Sud © Mediapart

La rédaction est confinée, pas notre envie de vous informer. « À l’air libre », la nouvelle émission vidéo quotidienne de Mediapart au temps du coronavirus.

Au programme :

  • 28 jours de plus, la colère sociale qui monte ?

Antton Rouget reçoit :

Jean-Baptiste Eyraud, fondateur et porte-parole de Droit au logement (DAL)

Muriel Sacco, chercheuse en science politique à l'Université libre de Bruxelles (ULB)

Fatima Mostefaoui, présidente de l'association Avec Nous

Claude Sicart, président du PôleS

  • La crise vue de Corée du Sud

Antton Rouget reçoit Frédéric Ojardias, notre correspondant.

  • La minute… du danseur new-yorkais Benjamin Kimitch
  • L’entretien

Mathieu Magnaudeix et Jérôme Hourdeaux reçoivent Antonio Casilli, professeur à Télécom Paris, chercheur associé à l’École des hautes études en sciences sociales (EHESS), spécialiste du numérique.

  • Les Confinautes, d’Usul et Cotentin

Pour nous écrire, deux adresses : 

alairlibre@mediapart.fr pour vos témoignages

covid@mediapart.fr pour vos informations et documents

La rédaction de Mediapart


Aujourd’hui sur Mediapart

International — Article
par à l’air libre
France — Article
par Lucie Delaporte
France — Reportage
par Ellen Salvi
International — Analyse
par Romaric Godin
Voir la Une du Journal

Nos émissions

Soutenez un journal 100% indépendant Et informez-vous en toute confiance grâce à une rédaction libre de toutes pressions Mediapart est un quotidien d’information indépendant lancé en 2008, lu par plus de 200 000 abonnés. Il s’est imposé par ses scoops, investigations, reportages et analyses de l’actualité qui ont un impact, aident à penser et à agir.
Pour garantir la liberté de notre rédaction, sans compromis ni renoncement, nous avons fait le choix d’une indépendance radicale. Mediapart ne reçoit aucune aide ni de puissance publique, ni de mécène privé, et ne vit que du soutien de ses lecteurs.
Pour nous soutenir, abonnez-vous à partir de 1€.

Je m’abonne