Lundi de Pentecôte, on travaille ou pas ?

Depuis l'instauration en 2005 de la journée de solidarité, la situation est un peu compliquée. Certains travaillent pour la Pentecôte, d'autres non.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

« On résume. Après le choc de la canicule de l'été 2003, fatale pour de nombreuses personnes âgées, Jean-Pierre Raffarin renvoie au travail les Français le lundi de Pentecôte. L'intégralité des salaires de la journée sont versés dans une caisse de solidarité avec les personnes âgées et les personnes en situation de handicap. Mais les Français ne sont pas contents. Depuis 2008, le lundi de la Pentecôte est de nouveau férié et peut être chômé. L'idée d'une journée de solidarité subsiste donc. Libre aux employeurs et salariés d'en déterminer les contours, par accord d'entreprise ou d'établissement. » Libération fait le point ici