Antiterrorisme: la grande réorganisation des services

Par

La commission parlementaire de contrôle de l'état d'urgence a publié des auditions de responsables du renseignement sur la réorganisation de la surveillance des activités terroristes: création d'un état-major opérationnel, création d'un nouveau fichier, harmonisation des données des services.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Le double meurtre, lundi 13 juin, d’un couple de policiers à leur domicile de Magnanville par Larossi Abballa est un nouveau camouflet pour les services de renseignement. Après Mohammed Merah, auteur des tueries de Toulouse de 2012, après Mehdi Nemmouche, auteur de l’attaque contre le Musée juif de Bruxelles en mai 2014, ou encore après Ayoub el-Khazzani, auteur de la tentative de fusillade dans un train Thalys en août dernier, voici un nouveau “loup solitaire” qui a échappé de manière inexplicable à la surveillance policière.