Une directrice d’école accusée de racisme et de maltraitance maintenue à son poste

Par

Des parents et des enseignants d’une école de Bagneux dénoncent la directrice, qu’ils accusent de « violences éducatives » et de « racisme » à l’encontre d’enfants dont les parents sont issus de l’immigration. L’inspection la maintient à son poste.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

«Aujourd’hui, on ne sait plus quoi faire pour que cette directrice ne soit plus au contact d’enfants », souffle Suzanne*, l’une des enseignantes de l’école maternelle Paul-Langevin, à Bagneux (Hauts-de-Seine). Cela fait près d’un an que les plaintes contre la directrice de cette école maternelle, Véronique B., s’accumulent et que les alertes auprès de l’inspection de l’éducation nationale s’enchaînent avec un même constat : « L’inspection ne nous prend pas au sérieux. »