« Zoos humains » : des photos vendues aux enchères échappent au domaine public

Par Julien Coquelle-Roëhm et Nina Soyez

Début juin, des affiches et des photographies d’expositions coloniales et de zoos humains se sont vendues à Paris pour près de 60 000 euros. Une transaction choquante, notamment pour des chercheurs anglo-saxons qui avaient suggéré un rachat par des institutions publiques. En vain.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Datées de 1857 à 1956, les photographies et cartes postales de 280 expositions universelles et coloniales sont regroupées sous le titre « Zoos humains-villages noirs ». « Une somme iconographique et de documentation unique (la plus importante dans le domaine privé au monde) », précise la maison Millon, qui s’est chargée de la vente aux enchères, début juin, de ces biens ayant appartenu au grand collectionneur Gérard Lévy (décédé en 2016).