L'affaire Guérini élargie à deux ports de plaisance

Par

Dans l'affaire Guérini, le procureur de la République de Marseille a élargi le 31 mai 2013 la saisine du juge Duchaine, en lui demandant de se pencher sur deux ports de plaisance sur lesquels le clan Barresi aurait tenté de mettre la main avec l’appui des frères Guérini.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Dans la déjà tentaculaire affaire Guérini, le procureur de la République de Marseille a élargi le 31 mai 2013 la saisine du juge d’instruction Charles Duchaine, en lui demandant de se pencher sur le port de plaisance de Cassis (géré via une délégation de service public du département) et celui de La Ciotat (géré par une société publique locale du département). Deux ports sur lesquels le clan Barresi (voir notre boîte noire) aurait tenté de mettre la main avec l’appui d’Alexandre Guérini et de son frère Jean-Noël, président (PS) du conseil général des Bouches-du-Rhône.