Viry-Châtillon : les policiers désormais visés par une information judiciaire

Par et

Le parquet de Créteil vient d’ouvrir une information judiciaire visant les policiers chargés de l’enquête de l’attaque de Viry-Châtillon en 2016. Cette information fait suite aux plaintes de cinq avocats qui ont dénoncé les faux procès-verbaux ayant conduit des innocents en prison, comme l’avait révélé Mediapart.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Les policiers chargés des investigations concernant l’agression de leurs collègues à Viry-Châtillon (Essonne) en 2016, sont visés par une information judiciaire pour des « faux en écriture publique », des « violences volontaires » et « une escroquerie au jugement » ouverte le 15 juillet par le parquet de Créteil, selon une information de l’AFP. Cette enquête fait suite aux quatre plaintes déposées par cinq avocats des jeunes accusés, comme l’avait révélé Mediapart, dont certains ont été acquittés par la cour d’assises des mineurs de Paris en appel, le 18 avril dernier.