Martine : « Aider, témoigner, c'est la seule chose que l'on doit faire »

Par

Dans la région de Calais ou celle de Vintimille, de nombreux Français aident les réfugiés. Aujourd'hui, rencontre vidéo avec Martine Landry, à Menton, qui s'indigne du sort fait aux enfants.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Martine Landry, fille de résistante, est membre d’Amnesty International depuis plusieurs années et tente de témoigner au mieux du comportement policier à la frontière. Et notamment de la situation des mineurs, des enfants, que la France renvoie au mépris de toutes les conventions internationales.