Sarkozy s'estime "lavé de toute accusation" sur Bygmalion

Par
Nicolas Sarkozy, dont le parquet a requis le renvoi en correctionnelle pour financement illégal de campagne électorale dans le cadre de l'affaire dite "Bygmalion", a estimé jeudi avoir déjà été "lavé de toute accusation" dans ce dossier.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

PARIS (Reuters) - Nicolas Sarkozy, dont le parquet a requis le renvoi en correctionnelle pour financement illégal de campagne électorale dans le cadre de l'affaire dite "Bygmalion", a estimé jeudi avoir déjà été "lavé de toute accusation" dans ce dossier.