L’institut Montaigne lance une nouvelle offensive contre le code du travail

Par

Le premier ministre a promis au Medef de pérenniser, voire d’amplifier les assouplissements concédés lors du confinement sur les contrats courts. Dans une note, l’institut Montaigne, très proche d'Emmanuel Macron, fait des propositions qui vont plus loin.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Il avait la mine réjouie des amis qui apportent une bonne nouvelle. Devant les adhérents du Medef, le 26 août, Jean Castex a fait une promesse : « Des mesures de simplification ont été adoptées pendant la crise sanitaire par ordonnances. […] Je vous indique aujourd’hui que ces dispositions seront prolongées, amplifiées et, si possible, pérennisées, qu’il s’agisse du droit du travail et de la formation professionnelle. »