Triomphante en Suède ou en Italie, l’union des droites est encore taboue en France

Le succès électoral du parti d’extrême droite Démocrates de Suède et celui à venir de Fratelli d’Italia sont salués au Rassemblement national comme à Reconquête. En Suède comme en Italie, l’extrême droite a trouvé un accord avec la droite conservatrice. En France, la digue persiste... pour l’instant. 

La lecture des articles est réservée aux abonné·es. Se connecter

Les résultats définitifs des élections législatives en Suède sont tombés jeudi 15 septembre : avec 20,5 % des suffrages exprimés dimanche dernier, les Démocrates de Suède (SD), mouvement d’extrême droite, confirment leur percée historique, déjà observée en 2018. Ils deviennent ainsi la deuxième force du pays, derrière le Parti social-démocrate (gauche modérée), qui obtient 30,3 % des voix, mais surtout, devant tous les autres partis de droite.

1€ pour 15 jours

Résiliable en ligne à tout moment

Je m’abonne

L’info part de là

Soutenez un journal 100% indépendant : sans subventions, sans publicités, sans actionnaires

Tirez votre information d’une source de confiance

Accédez en exclusivité aux révélations d’un journal d’investigation

Déjà abonné ?

Mot de passe oublié

Voir la Une du Journal