Interdiction, sécurité : rencontre avec des chasseurs du Puy-de-Dôme après une battue au renard

Après l’annonce par le gouvernement d’un paquet de mesures de sécurité censées mieux encadrer la chasse, Mediapart est allé recueillir les impressions de chasseurs dans la petite commune puydômoise de Sermentizon. Le soulagement de voir la chasse dominicale maintenue prédomine.

La lecture des articles est réservée aux abonné·es. Se connecter

Sermentizon (Puy-de-Dôme).– Ils s’appellent Boris, Alain, William, René, Cédric et Julien, sont âgés de 24 à 83 ans. Tous pratiquent la chasse, qu’ils ont apprise avec leur père et leur grand-père, depuis leur plus jeune âge. Certains se connaissent depuis la maternelle. Membres de la société de chasse de Sermentizon, une commune de 580 âmes sur les contreforts des monts du Livradois (Puy-de-Dôme), ils se sont réunis ce samedi matin pour une battue au renard et ont accepté, entre deux affûts, de répondre aux questions de Mediapart sur les mesures de sécurité annoncées lundi dernier par le gouvernement.

1€ pour 15 jours

Résiliable en ligne à tout moment

Je m’abonne

L’info part de là

Soutenez un journal 100% indépendant : sans subventions, sans publicités, sans actionnaires

Tirez votre information d’une source de confiance

Accédez en exclusivité aux révélations d’un journal d’investigation

Déjà abonné ?

Mot de passe oublié

Voir la Une du Journal