Le siège du FN perquisitionné dans l'affaire des assistants parlementaires

Par et

Après les bureaux de Jean-Marie Le Pen mardi, au tour du siège du Front national d'être perquisitionné, mercredi matin, dans le cadre de l'enquête sur les assistants du parti au parlement européen. D'après nos informations, les enquêteurs ont aussi ciblé certains assistants parlementaires mardi.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Des perquisitions ont eu lieu mercredi matin au siège du Front national, à Nanterre, dans le cadre de l'enquête sur les assistants du parti au parlement européen, comme plusieurs médias s'en sont fait l'écho.