C’est une de ces informations qui ne peuvent a priori qu’alimenter le climat anti-syndicat complaisamment entretenu par le patronat. Dimanche 15 mars, la direction d’Air France a fait savoir par communiqué qu’elle regrettait la décision des syndicats de la compagnie aérienne de boycotter la réunion « stratégique et sociale » convoquée lundi 16 mars. L’ensemble des syndicats d’Air France – la CFE-CGC, l'UNAC-CGC, FO, le SNPNC-FO, la CFDT, l'UNSA Aérien, l'UNSA-PNC, la CGT, le SNPL et le SPAF – ont annoncé leur refus de participer à cette réunion censée lancer la renégociation des accords d’entreprise, estimant que « les multiples déclarations d’Alexandre de Juniac, PDG de Air-France KLM, compromettaient le dialogue social au sein de la compagnie ».