Yves Saint Laurent déshabille le fisc

Par

Le système d’évasion fiscale mis en place par Kering en Suisse a permis à la marque mythique Yves Saint Laurent d’économiser le paiement de 180 millions d’euros d’impôt sur les sociétés en France depuis 2009. Balenciaga est aussi concernée.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Lorsque le créateur vedette Hedi Slimane a pris les rênes de la maison Yves Saint Laurent en 2012, il a choqué les puristes en rebaptisant la griffe « Saint Laurent Paris ». Il aurait tout aussi bien pu l’appeler « Saint Laurent Lugano ». Si son chic restera toujours parisien, c’est en Suisse qu’atterrissent les profits de la marque fondée par le mythique couturier et son compagnon Pierre Bergé – décédés respectivement en 2008 et en septembre 2017.